AAR - Approche diachronique des Indiens de langue nahuatl et tlapanèque de l'Etat de Guerrero au Mexique
Publication originale : Approche diachronique des Indiens de langue nahuat (...)

Dossiers hypermédias :

Dossiers pédagogiques :
Les Indiens de langue nahuatl et tlapanèque de l'Etat de Guerrero au Mexique
Approche diachronique


Les dossiers hypermédias


Les dossiers bilingues

Les encyclopédies AAR


Les portails de connaissance AAR
Amsud : la médiathèque latinoaméricaine
Azri Buta : Le portail consacr la Culture Azerbadjanaise
Averroès : la m�diath�que France-Maghreb
Diversité linguistique et culturelle
Mondialisation et développement durable
Peuples et cultures du monde
Sémiotique, culture, communication



Les Indiens de langue nahuatl et tlapanèque de l'Etat de Guerrero au Mexique
Approche diachronique
Portefeuille de lecture pour cours de civilisation niveau "master"
Accueil Passages Thématiques Lexique

Liste des passages


Intitulé Description Durée
 Parcours intellectuel de Danièle Dehouve  Danièle Dehouve est docteur ès Lettres et Sciences Humaines de l’EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), Directeur de recherche au CNRS, Directeur d’études à l’EPHE (Ecole Pratique des Hautes Etudes) sur la chaire de l’Amérique précolombienne et enseignante de nahuatl à l’INALCO (Institut National des Langues et Civilisations Orientales) et Paris 8. Spécialiste du Mexique, elle s’est tout d’abord intéressée à l’ethnologie des Indiens de langue nahuatl et tlapanèque de la région de Tlapa, Etat de Guerrero (Mexique), chez lesquels elle a résidé plusieurs années. Puis, à partir de 1977, elle a effectué des recherches dans les archives historiques, qui ont abouti à la rédaction de sa thèse de doctorat d’Etat. À partir de 1986, elle a étudié les textes d’évangélisation en langue nahuatl, notamment ceux des fonds jésuites. Depuis 1998, elle se consacre à l’anthropologie politique des communautés indiennes, et s’intéresse notamment aux transformations induites par les changements politiques récents : développement du multipartisme au Mexique et développement des aides publiques dans les municipalités.  00:01:56
 Travail de terrain dans l'Etat de Guerrero  Après avoir obtenu une bourse de l'UNAM (Université Nationale Autonome de Mexico) à Mexico, Danièle Dehouve se trouve envoyée par le sociologue Rodolfo Stavenhagen dans l'Etat de Guerrero. Un anthropologue de l'Institut National Indigéniste (INI), Carlos Inchaustegui, est alors chargé de l'escorter, jusqu'à la ville de Tlapa. De là, elle est envoyée au village nahuatl de Xalpatlahuac, dont elle va faire une monographie ethnologique. Marquée par l'influence de Maurice Godelier, lui-même inspiré par la méthode d'aller rechercher la structure cachée des choses (structuralisme de Lévy-Strauss et marxisme), et par l' anthropologie économique nord-américaine de Eric R. Wolf, elle va entreprendre une étude sur les rapports entre les travaux bénévoles pour les saints et la compétition entre les marchands, entre un système de charges bénévoles et de redistribution du surplus, et une économie de marché.  00:08:43
 Rencontre avec la langue nahuatl : apprentissage et enseignement  Danièle Dehouve explique qu'elle a appris à parler le nahuatl avec la population, puis a abordé la langue classique des XVIe, XVIIe, XVIIIe siècles dans un cadre ecclésiastique. Elle a ainsi transcrit et traduit des dialogues, des cérémoniels mais aussi des contes véhiculés par la tradition orale. Comme le nahuatl n'est pas une langue étatique, Danièle Dehouve nous fait remarquer que l'on en trouve plusieurs transcriptions. Par ailleurs Danièle Dehouve enseigne le nahuatl à Paris 8 Saint-Denis et à l'INALCO (Institut National des langues et Civilisations Orientales).  00:04:19
 Recherches sur l'histoire régionale indienne  Lorsque Danièle Dehouve retourne dans la région de Tlapa, elle entreprend, entre 1976 et 1978, de traverser à pied la montagne tlapanèque et de se rendre ainsi de village en village. Puis, en 1980, elle décide de poursuivre ses recherches, axées sur le domaine historique, aux Archives des Indes de Séville, et avec l'aide du professeur Jean-Pierre Berthe, qui vont lui permettre de reconstituer une histoire de la région tlapanèque.  00:03:19
 Histoire de l'organisation sociale des Indiens  Danièle Dehouve présente les grandes périodes de constitution de l'organisation sociale dans la région tlapanèque. Avant la conquête espagnole, il y avait trois groupes linguistiques. La conquête espagnole se fait entre 1519 et 1521; puis de 1521 à 1550, les Espagnols exploitent les Indiens, pour l'or. De 1550 jusqu'au début du XVIIIe siècle, ils demandent désormais aux Indiens un tribut en monnaie. A partir de cette période, se met en place une nouvelle organisation économique basée sur le commerce régional et international, le tribut, les confréries de dévotion aux saints. L'organisation sociale que Danièle Dehouve connaît aujourd'hui est demeurée semblable à celle qui s'était mise en place vers la fin du XVIIIe siècle.  00:03:29
 Archives villageoises  Danièle Dehouve a consulté de nombreuses archives villageoises pour ses recherches historiques. Archives paroissiales, parmi lesquelles des livres de baptême, de décès, et surtout de confréries religieuses -remontant au XVIIe siècle, sans interruption jusqu'au XXe siècle. Ces derniers documents ont permis à Danièle Dehouve d'obtenir des renseignements sur les villages, comme la provenance de leurs ressources économiques, par exemple. Mais aussi des informations sur ce qui se passait au niveau national et qui avait une incidence au niveau local, telles les guerres d'indépendance, la dévaluation monétaire. Danièle Dehouve a pu également reconstituer la stratification sociale en milieu indien.  00:04:11
 Développement des confréries religieuses  Au début du XVIIIe siècle, s'amorce un mouvement de démocratisation des confréries et des villages. Les villages souhaitent devenir des chefs-lieux (pueblo cabacera) de façon à pouvoir transmettre eux-mêmes directement les tributs au roi d'Espagne, sans passer par l'intermédiaire de la caste de la noblesse indienne liée aux Espagnols. A cette époque se développe le culte des saints et les confréries religieuses. Au XIXe siècle, les villages, ayant acquis une certaine indépendance, refusent la tutelle de l'Eglise sur ces confréries.  00:03:48
 Les récits exemplaires dans les sermons d'évangélisation  Après ses travaux sur l'Etat de Guerrero, Danièle Dehouve s'intéresse vers 1987 aux récits exemplaires (exempla) dans les sermons d'évangélisation. Elle s'interroge sur certains contes (cuentos) véhiculés à Xalpatlahuac, dont le caractère exemplaire lui suggère un lien possible avec les exempla, récits exemplaires médiévaux européens, étudiés alors par Jacques Le Goff. Y aurait-il eu passage au Nouveau Monde de ces exempla par l'intermédiaire des évangélisateurs? Grâce à ses recherches à la bibliothèque nationale de Mexico, Danièle Dehouve trouve, parmi les sermons écrits en nahuatl, des sermons jésuites contenant des exempla, et parvient ainsi à retracer la genèse de tous ces récits ainsi que la façon dont ils ont été remaniés lors de leur traduction en nahuatl.  00:13:01
 Mécanismes de la rencontre interculturelle  Danièle Dehouve a étudié les mécanismes des rencontres interculturelles entre les Européens et les Indiens, à travers l'histoire. Dans un de ses articles, intitulé "Un dialogue de sourds", elle met en évidence un mécanisme de coïncidence culturelle entre des systèmes différents.  00:03:44
 La transition démocratique au Mexique  Danièle Dehouve nous explique comment, à travers l'exemple de la région tlapanèque, s'est faite la transition démocratique au Mexique. D'abord dirigé par un parti unique, le PRI (Parti Révolutionnaire International, Partido Revolucionario Institucional), le Mexique a vu, à partir de 1989, une ouverture massive au multipartisme, entraînant un bouleversement de l'organisation sociale, notamment dans l'Etat du Guerrero. Adhésion à des partis d'opposition, multipartisme, mouvement de scission généralisé caractérisent cette période de transition, d'ouverture démocratique. Cette ouverture s'est faite en fonction d'intérêts et de conflits locaux liés à la géopolitique.  00:06:13
 Les rituels de pouvoir  Provenant probablement de la période précolombienne, les rituels de pouvoir, nous fait remarquer Danièle Dehouve, ont traversé toutes les périodes de transformation de l'organisation sociale et politique, jusqu'à nos jours. Danièle Dehouve a pu filmer les rituels, tels ceux d'intronisation au mois de janvier par exemple. Grâce à ses observations, elle a pu analyser la question du rapport entre le religieux et le politique dans ces rituels, ainsi que la signification des différents types de dépôts rituels. Responsable de la survie du groupe, le gouvernant est l'acteur essentiel du rituel. Pour ce faire, il le pratique en corrélation avec le cycle naturel de croissance du maïs, les fêtes religieuses, en respectant tout un système symbolique complexe de correspondances.  00:33:54




Accueil - Mentions légales - Crédits
Les Indiens de langue nahuatl et tlapanèque de l'Etat de Guerrero au Mexique, 22/05/2008 14:34:35







Dernière mise à jour le 23/10/2014
All rights reserved © ESCoM 2009
Site déposé sur CopyrightFrance.com

Aide - Plan du site - Nous contacter - Mentions légales -
http://www.archivesaudiovisuelles.fr