AAR - Penser le développement au XXIe siècle. Chapitre 5 : Les défis du développement au XXle siècle
Publication originale : Penser le développement au XXIe siècle. Chapitre 5 (...)
Accueil


Les dossiers hypermédias


Les dossiers bilingues

Les encyclopédies AAR


Les portails de connaissance AAR
Amsud : la médiathèque latinoaméricaine
Azéri Buta : Le portail consacré à la Culture Azerbaïdjanaise
Averroès : la médiathèque France-Maghreb
Diversité linguistique et culturelle
Mondialisation et développement durable
Peuples et cultures du monde
Sémiotique, culture, communication



Penser le développement au XXIe siècle. Chapitre 5 : Les défis du développement au XXle siècle
- Accueil -
Informations


Date et lieu de l'entretien : Lundi 10 mars 2008 -
Maison des Sciences de l'Homme 54, Boulevard Raspail 75006 Paris


Réalisation : Richard FILLON (ESCoM-FMSH, Paris, France)


Langue(s) : Français Français


ACCÈS AUX VIDÉOS

Présentation


Ignacy Sachs a donné, pour les Archives Audiovisuelles de la Recherche, une série de six entretiens autour de l’idée du développement et de son appréhension au XXIe siècle. Lors de cet entretien, il évoque la nécessité d’affronter de façon non-unilatérale les deux défis majeurs du XXIe siècle, l’écologie et le "déficit des opportunités de travail décent", expression qu'il nous définit. Il se livre à une description et une analyse de deux grands courants : l’écologie profonde et la décroissance. A partir du changement de perception de l’environnement, à travers la prise de conscience de ce qu’il nomme la « finitude de la Terre », il propose une redéfinition de la notion de ressource, à partir de différents exemples. Pour Ignacy Sachs, il est primordial, de repenser le rural et l’urbain et de promouvoir le développement d’une bio-civilisation moderne.

Né en 1927 à Varsovie, Ignacy Sachs est un des premiers socio-économistes à avoir travaillé sur le concept de l'écodéveloppement, développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre les capacités des générations futures à répondre aux leurs. Le concept est issu du constat que la prospérité des pays du Nord s'est édifiée sur la destruction de nombreux écosystèmes ou sur leur pollution.

Son parcours personnel se dessine à travers le monde. Il a vécu au Brésil pendant quatorze ans, après avoir fuit la Pologne avec sa famille, pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que les lois nazies anti-juives sont entrées en vigueur. Il revient dans son pays natal et fait carrière comme économiste, spécialiste de la planification. Il suivra Kalecki en Inde, de 1957 à 1960. Victime d’un complot le présentant comme « sioniste », en 1968, il est contraint à l’exil et se rend en France, où l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales l’accueille, grâce au concours de Jacques Le Goff et Fernand Braudel. Membre de nombreuses instances d’organisations internationales, Ignacy Sachs propose une autre idée du développement. Son approche environnementale rompt avec l’économicisme et propose une économie anthropologique qui s’inscrit dans la voie ouverte par Karl Polanyi (1886-1964).
Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages traduits en plusieurs langues. Parmi cette importante production intellectuelle : La découverte du Tiers Monde (Flammarion, 1971) ; Stratégies de l’écodéveloppement (Editions ouvrières, 1980) ; L’écodéveloppement : stratégies de transition vers le XXIe siècle (Syros, 1993) ; Quelles villes pour quel développement ? (Puf, 1996).








Dernière mise à jour le 29/06/2016
All rights reserved © ESCoM 2009
Site déposé sur CopyrightFrance.com

Aide - Plan du site - Nous contacter - Mentions légales -
http://www.archivesaudiovisuelles.fr