Publication originale : Visite du chantier de fouilles archéologiques à No (...)
Accueil


Les dossiers hypermédias


Les dossiers bilingues

Les encyclopédies AAR


Les portails de connaissance AAR
Amsud : la médiathèque latinoaméricaine
Azéri Buta : Le portail consacré à la Culture Azerbaïdjanaise
Averroès : la médiathèque France-Maghreb
Diversité linguistique et culturelle
Mondialisation et développement durable
Peuples et cultures du monde
Sémiotique, culture, communication



Visite du chantier de fouilles archéologiques à Noisy-le-Grand avec Cyrille Le Forestier
- Accueil -
Informations
Responsable(s) : Cyrille Le Forestier - Institut national de recherches archéologiques préventives, France

Date et lieu : Vendredi 17 avril 2009 - Noisy-le-Grand, France


Réalisation et mise en ligne : Jirasri DESLIS (ESCoM-FMSH, UNESCO, Paris, France), Margot Sputo-Mialet (ESCoM-FMSH, Paris, France), Camille BONNEMAZOU (ESCoM-FMSH, Paris, France), Elisabeth de PABLO (ESCoM-AAR,FMSH, Paris, France)


Langue(s) : Français Français


ACCÈS AUX VIDÉOS

Présentation
Cyrille Le Forestier, archéologue de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) et responsable d'opération nous présente le chantier de fouilles archéologiques à Noisy-le-Grand. Le reportage décrit l’histoire et l’importance de l’opération menée et le caractère spécifique de ce site funéraire du haut Moyen Age composé de 600 sépultures et recoupant deux nécropoles successives.

La première, mérovingienne (Ve- VIIe s.), constituée de près de 300 inhumations, est caractérisée par des sarcophages de plâtre, des défunts parés de colliers de perles, de boucles d’oreille, de fibules et de plaques boucles (ceinture). Les sarcophages, orientés est-ouest, sont regroupés par famille ou par communauté. La seconde, carolingienne (VIIIe- Xe s.), est marquée par une évolution des pratiques funéraires imposées par l’Eglise, la règle devenant celle de l’humilité face à Dieu. Progressivement, l’organisation des sépultures changent, laissant la place à de simples fosses. Les corps, sans aucun apparat, sont enveloppés dans un linceul et inhumés en pleine terre.

En suivant le personnage principal présentant chronologiquement ces deux nécropoles, le spectateur découvre la méthodologie de la discipline archéologique (fouille, photographie, extraits des vestiges, analyse des ossements, etc.) l’ambiance et l’organisation de travail sur le terrain ainsi que la vocation de la transmission des savoir-faire à la nouvelle génération d'archéologues.


Plus d'informations :

500 ans de pratiques funéraires à Noisy-le-Grand


Extrait des images du reportage :
Afficher toutes les images du diaporama






Dernière mise à jour le 29/06/2016
All rights reserved © ESCoM 2009
Site déposé sur CopyrightFrance.com

Aide - Plan du site - Nous contacter - Mentions légales -
http://www.archivesaudiovisuelles.fr