Publication originale : Littérature orale africaine, enjeux et perspectives
Accueil


Les dossiers hypermédias


Les dossiers bilingues

Les encyclopédies AAR


Les portails de connaissance AAR
Amsud : la médiathèque latinoaméricaine
Azéri Buta : Le portail consacré à la Culture Azerbaïdjanaise
Averroès : la médiathèque France-Maghreb
Diversité linguistique et culturelle
Mondialisation et développement durable
Peuples et cultures du monde
Sémiotique, culture, communication



Littérature orale africaine, enjeux et perspectives
- Accueil -
Informations
Responsable(s) : Ursula BAUMGARDT - INaLCO, LLACAN, Paris, France

Date et lieu : Jeudi 20 octobre 2011 - INaLCO, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris, France


Réalisation et mise en ligne : Frédéric PARADISO (LT Productions, Paris, France), Muriel CHEMOUNY (ESCoM-AAR,FMSH, Paris, France), Manuela PAPINO (ESCoM-FMSH, Paris, France), Elisabeth de PABLO (ESCoM-AAR,FMSH, Paris, France)


Langue(s) : Français Français


ACCÈS AUX VIDÉOS

Présentation

Cette Table ronde est organisée par l’équipe « Langue et Pragmatique » de l’UMR 8135 du CNRS, « Langage, LangueS et Suìtures d’Afrique Noire » (LLACAN), qui a pour partenaire universitaire l’Institut National des Langues et Civilisations orientales (INALCO) à Paris.

Participent également à l'organisation, le projet transversal, actuellement en construction, « Encyclopédie des littératures en langues africaines » (ELLAF) - qui a pour but de documenter sur un site WEB des littératures en langues africaines qu’elles soient orales ou écrites - ainsi que les « Archives Audiovisuelles de la Recherche » (AAR) dont le directeur est Peter Stockinger, PU à l'INaLCO.

Le thème « Littérature orale africaine, enjeux et perspectives », s’inscrit dans une préoccupation centrale de l’équipe, la littérature orale, à laquelle nous avons consacré un ouvrage collectif, Littératures orales africaines. Perspectives théoriques et méthodologiques, (Ursula Baumgardt, Jean Derive – dir., Paris, Karthala, 2008, 439 p.)

L’objectif de notre Table ronde est de montrer que la littérature orale n’appartient pas seulement au « traditionnel », à tout ce qui n’est pas « moderne » dans les sociétés africaines actuelles : travailler sur la littérature orale ne signifie pas de se tourner vers le passé, mais de prendre en compte la littérature orale dans les contextes de production multiples.









Dernière mise à jour le 29/06/2016
All rights reserved © ESCoM 2009
Site déposé sur CopyrightFrance.com

Aide - Plan du site - Nous contacter - Mentions légales -
http://www.archivesaudiovisuelles.fr