Publication originale : Mémoire heureuse, héritages douloureux : des lieux (...)
Accueil


Les dossiers hypermédias


Les dossiers bilingues

Les encyclopédies AAR


Les portails de connaissance AAR
Amsud : la médiathèque latinoaméricaine
Azéri Buta : Le portail consacré à la Culture Azerbaïdjanaise
Averroès : la médiathèque France-Maghreb
Diversité linguistique et culturelle
Mondialisation et développement durable
Peuples et cultures du monde
Sémiotique, culture, communication



Mémoire heureuse, héritages douloureux : des lieux, des arts et des jeux
- Accueil -
Informations
Responsable(s) : Barbara Glowczewski et Aïda Kanafani-Zahar - Laboratoire d'Anthropologie Sociale, CNRS, Paris, France

Date et lieu : du Mardi 13 décembre 2011 au Mercredi 14 décembre 2011 - Musée du Quai Branly, Paris, France


Réalisation et mise en ligne : Elisabeth de PABLO (ESCoM-AAR,FMSH, Paris, France), GAROND Lise (LAS, chargée de cours à l'université de Bordeaux 2, France)


Langue(s) : Français Français English English


ACCÈS AUX VIDÉOS

Présentation

Mémoire heureuse, héritages douloureux : des lieux, des arts et des jeux.
Colloque international organisé par Barbara GLOWCZEWSKI et Aïda KANAFANI-ZAHAR.

Y a-t-il une place pour la mémoire heureuse lors de l’évocation de la mémoire d’événements collectifs douloureux ? 
Pourquoi et comment émerge-t-elle ? 

La mémoire heureuse d’avant l’horreur et hors de l’horreur peut être bannie par culpabilité, « pudeur », risque de représailles ou autres craintes du regard d’autrui. Il y a aussi le rejet sous prétexte que les petits bonheurs ou l’humour puissent banaliser l’horreur. On pourrait se demander si une possibilité de transmission de la mémoire douloureuse n’implique pas justement de toucher avec cette autre part de vie qu’est la mémoire heureuse comme expérience partageable.

Cinq sessions explorent diverses expressions contemporaines de la mémoire : témoignages, romans, photo, films, art, rituels, serious games en ligne – face aux violences héritées de la guerre (Liban, Palestine-Israël, camps de réfugiés, etc.), de génocides (par exemple Rwanda ou Cambodge et ses réfugiés exilés), du nucléaire ou d’autres catastrophes (Tchernobyl, Fukushima, Haïti, etc), et diverses formes d’héritages coloniaux (Aborigènes, Kanaks, Polynésiens et autres peuples du Pacifique, descendants d’esclaves dans l’Océan indien et les Caraïbes).

Session 1 : Représenter et écrire la mémoire
Arnaud Sauli, Stéphanie Latte Abdallah, Iman Humaydan
Discussion anim ée par Aïda Kanafani-Zahar.

Session 2 : Dynamiques de re-création des lieux
Jean-Claude Carpanin Maimoutou, Anne Lescot
Discussion anim ée par Françoise Vergès

Session 3 : Art et jeux face au désastre
Chihiro Minato, Sophie Pène
Discussion animée par Barbara Glowczewski

Session 4 : Comment sortir de l’enfermement ?
Arnaud Morvan, Lise Garond, Vanessa Castejon
Discussion anim ée par Lucienne Strivay

Session 5 : Quels retours sur la mémoire et les « lieux témoins »? - en cours
Daniel Friedmann, Adoram Schneidleder
Discussion animée par Rémi Korman

Les conférences et débats enregistrés - et non filmés - ont interrogé les nouvelles formes de représentation et d'écriture de la mémoire, les dynamiques de re-création des lieux comme "lieux-témoins", l'art et les jeux face aux désastres, ainsi que les options créatives pour sortir de l'enfermement. Ce colloque international de l'équipe "Anthropologie de la perception" (Laboratoire d'Anthropologie Sociale) a été organisé par Barbara Glowczewski et Aïda Kanafani-Zahar (LAS/CNRS) dans le cadre du GDRI "Anthropologie et Histoire des Arts" et du réseau TransOceanik.

>> Télécharger le programme en cliquant ici.








Dernière mise à jour le 29/06/2016
All rights reserved © ESCoM 2009
Site déposé sur CopyrightFrance.com

Aide - Plan du site - Nous contacter - Mentions légales -
http://www.archivesaudiovisuelles.fr